Date

2016

Client

Google

Ma participation

UX, UI.

Brief

Deux jours pour imaginer et créer le design d'un service destiné à être utilisé à partir de lunettes connectées de cycliste, et plus spécialement pour une personne qui se déplace en vélo dans la ville au quotidien.

Avant Propos

Les trois principes de base de la pratique du vélo

L'axe fort

Assurer au mieux le confort de route du cycliste, en apportant à l'utilisateur un itinéraire conseillé, adapté et participatif

1. Une cartographie des rues de Paris (pour commencer), permettant d'aboutir à une notation selon plusieurs critères définis : la qualité des surfaces de route ; le dénivelé, la protection météo (vent), et la monotonie.

2. Dans le calcul de l’itinéraire, l'application ne nous guidera pas ainsi vers le trajet le plus court possible, mais le plus confortable du point de vue du vélo.

3. Il y aura deux types d'itinéraire : le profil "déplacement", et le profil "balade". Dans le calcul de l'itinéraire proposé, ce dernier profil tient compte exclusivement à la notation cartographique des rues, alors que le profil "déplacement" est un compromis entre confort et temps de trajet.

En parallèle, l'itinéraire aurait conscience en direct de l'état de la circulation, à l'image de ce que propose Google Maps.

1. Premier objectif : faire éviter à l'usager les axes denses en circulation, dans un souci de sécurité et de limiter les zones d'accrochage ou accident.

2. Dans un objectif de maintenir du mieux possible l'élan de l'usager, il proposerait selon les ralentissements constatés des petits détours. L'effet attendu étant de rendre sa route moins physique, en limitant ses arrêts.

Ce principe est la raison de la pose d'une petite zone tactile sur le guidon.

Liée à OpenStreetMap, Momentum permet à l'usager d'envoyer un signalement à sa communauté. En cas de débris sur la chaussée, d'accidents ou de travaux par exemple, cette zone lui permettrait de sélectionner le type d'imprévu, puis d'envoyer son emplacement sous forme de balise GPS.

Un autre usager verrait alors un signalement lorsqu'il entrera dans la zone, lui permettant d'anticiper et de renforcer sa vigilance. Cette zone tactile sur le guidon permet à l'utilisateur de limiter l'impact de son interaction sur son équilibre, en modifiant le moins possible sa posture de cycliste.

01

Préparer son itinéraire depuis son smartphone

02

Réception de l'itinéraire directement au sein des lunettes

En France, les zones du regard les plus sensibles étant au centre (chemin et éventuels obstacles) et à gauche (zone de contrôle du traffic aux intersections), l'interface est essentiellement concentrée sur la zone de droite.

03

Ajustement permanent de l'itinéraire
selon les conditions de route

04

Information de l'imprévu
sur la base de la participation

05

Un post d'imprévus aisé, même en roulant